0811.262.277
DEMANDE DE DEVIS

Blog Viva Cours

Pourquoi préférer les sections scientifiques au Bac ?

Comme depuis quelques années, la filière scientifique attire beaucoup plus les élèves que les autres filières. En effet, cette année, un candidat sur deux au bac général choisit la série scientifique. Cet engouement aux sections scientifiques s’explique évidemment par les nombreuses possibilités et divers débouchés dans le domaine des sciences et des technologies.

Quels débouchés pour le Bac S ?

L’apprentissage des disciplines communes (EPS, langues vivantes, français, etc.) et des disciplines scientifiques (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, histoire-géographie, informatique et sciences du numérique…) ouvrent beaucoup plus d’opportunités que les matières littéraires. En effet, le Bac S ouvre la voie aux études supérieures scientifiques dans différents domaines tels que la santé, la pharmaceutique, les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, les sciences pour l’ingénieur, la gestion et l’économie, les langues, l’informatique, etc., sans oublier toutes les filières des sciences humaines.

Quel avenir pour les sections S ?

Avec un bac +3 (licence) ou un bac +5 (Master) dans les divers domaines cités précédemment, les bacheliers scientifiques peuvent se spécialiser dans n’importe quel domaine de leur choix. Si la préparation d’un Master ou d’un Doctorat prend généralement quelques années de préparation, l’élève peut très bien se professionnaliser en deux ans, et préparer ainsi un DUT en génie physique, mesures biologiques… ou un BTS en informatique de gestion, chimiste, assistance technique d’ingénieur… Bien entendu, pour accéder à des emplois comme comptables, ingénieurs, architectes, commerciaux… ils peuvent choisir une école spécialisée, et préparer leur diplôme.

Conditions d’accès à la filière S

Après une seconde générale, il faut intégrer la première S, et à la base être bon dans les matières scientifiques. Ainsi, il faudra avoir des très bonnes notes en mathématiques, en SVT, en physique et en chimie. Il n’est pas rare que des élèves obtiennent des notes trop justes sur ces matières, et se retrouvent plutôt orientés vers une ES, une STG ou une STI. Si de nombreux analystes estiment que le bac est « trop facile », ce n’est pas toujours le cas pour tout le monde. En effet, l’objectif de mener au niveau du bac 80% de la population, fixé par le ministre de l’éducation Jean-Pierre Chevènement en 1985 n’a jamais été atteint. Les dirigeants successeurs ont également repris le même slogan en 1989 et en 2005, sans atteindre le résultat escompté. Ceci étant, l’accès et la réussite au bac S dépend du parcours de chaque élève, depuis même la classe de première.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrDigg thisShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × deux =